Les Jardins 2020

Le 20e Festival des jardins : Le Cirque, c’est la nostalgie du paradis
Du 6 juin au 25 octobre 2020
Inauguration : dimanche 28 juin 2020

La Saline royale d’Arc-et-Senans consacre son année 2020 au Monde du Cirque à travers une exposition, un Festival des jardins et un spectacle.
En savoir plus sur l’exposition

Comme la vie, foisonnante et colorée, tantôt rationnelle, tantôt mystérieuse ; la poésie du cirque Plume dépose sa beauté et sa fragilité comme un souffle au cœur du Festival des jardins pour sa 20ème édition. Les jardins se transforment en espaces scéniques où chaque parcelle est un acte pour accueillir cet ultime poème à l’occasion de la dernière saison du cirque Plume.


Fauves

Libre ! Le jardin Fauves invite le spectateur à se glisser avec l’élégance des félins entre les cages, à l’intérieur de la piste, derrière les barreaux. Entre les fers qui maintenaient captifs les fauves, s’épanouit aujourd’hui un nouveau monde. Les plantes et les fleurs s’installent pour célébrer la liberté et le sauvage, là où les fauves ont depuis longtemps tiré leurs révérences.

FauvesConception : Pauline Broquin-Lacombe, Thomas Dutertre, 
Elorri Etchegaray, Hélène Le Madec & Marie Rougeot (ENSAP Versailles)
Réalisation : Lycée agricole Olivier de Serres de Quétigny (21) – CFPPA Ecole nationale d’osiériculture et de vannerie – Fayl Billot (52)

Tomber… pas tomber

On retient son souffle, tomber…pas tomber ; l’artiste se hisse sur son agrès. Tout semble frêle, le sentiment d’incertitude envahit le cercle de peuplier. L’émerveillement se poursuit, les plantes ont la maitrise du geste et du mouvement. Tout est question d’équilibre. Tomber, non, pas tomber !

Tomber pas tomberConception : Gauthier Aubenton, Thomas Clavie 
& Matilde Bernet-Chatelain (ENSAP Lille)
Réalisation : Lycée agricole Edgar Faure de Montmorot (39) & CFPPA 
Ecole nationale d’osiériculture et de vannerie – Fayl Billot (52)

La clairière aux contes

La clairière aux contes s’ouvre à présent au regard en offrant un cadre jurassien aux fantaisistes follets et autres fouletots qui se plaisent à gambader au travers des feuilles. La forêt devient théâtre, un cirque pour petits et grands. Les derniers murmures s’évanouissent, la porte magique vient de se refermer, emportant avec elle tous les contes du Jura embrumé.

La clairière aux contesConception : Ambroise Jeanvoine & Johan Picorit (ENSP Versailles 
& ENSAP Lille)
Réalisation : Lycée de Metz

Populus Circus

Un seul pas de côté suffit pour se faufiler dans un espace de liberté créatrice, Populus circus est un jardin coloré et graphique qui place le spectateur au centre du cirque populaire. Un gigantesque échafaudage dessine le cadre du spectacle et s’étire à travers le jardin pour appeler, intriguer et souligner la diversité du mouvement.

Populus circusConception : Pauline Crevillers, Clément Nivet & Louis Simonin 
(ENP Blois)
Réalisation : CFPPA de Valdoie (90)

Le Cirque du vent

Le jardin du Cirque du vent fait l’éloge de la légèreté, de la souplesse et de la poésie. La végétation légère et gracile dense au rythme du vent. Ce même souffle qui fait onduler les feuillages chante également en s’engouffrant dans les orgues éoliens. Un endroit où le temps est suspendu, où tout échappe aux lois de la pesanteur et aux règles du sens commun. Le visiteur devient acteur puis spectateur.

le cirque du ventConception : Guillaume Aimon & Adrien Bizet (ENP Blois)
Réalisation : CFPPA École nationale d’osiériculture et de vannerie – Fayl Billot (52) & LEGTA Terre d'horizon à Romans sur Izère (26)

Des ombres

Des ombres. Tel un monument qui compose avec les effets du temps, ce jardin rappelle le passage du cirque. En apparence compartimenté, les végétaux s’unissent sur la surface des toiles grâce aux jeux de transparence, d’ombres portées et de la déambulation des visiteurs. Ainsi, chaque minute et chaque espace, en fait de lui une scène singulière.

Ombres

Conception : Adrien Curty, Rémi Arcoutel & Guillaume Bernard 
(ENSAP Bordeaux)
Réalisation : CFA agricole - Gueugnon (71)

Le jardin des capacités végétales

Le jardin des capacités végétales met en scène les plantes comme artiste de cirque. Le visiteur est invité à découvrir les nombreux talents que recèlent les végétaux. Tantôt dompteuses, magiciennes ou voltigeuses, tantôt danseuses, grimpantes ou contorsionnistes, chaque plante du jardin démontre sa singularité et ses prouesses à travers mille tours que seule la nature permet.

Conception : Louis Hetier & Jean-Alfredo Albert (ENSP Versailles)
Réalisation : Lycée de Valdoie (90)

Chez l’Hurluberlu

Dans le dernier jardin, Chez l’hurluberlu : dans le jardin de l’artiste, le visiteur est plongé en immersion dans la vie d’un artiste de cirque. Jardin de bric et de broc et de fantaisies, il évoque de façon poétique le quotidien d’un artiste de cirque. Finalement, au terme de sa déambulation, le visiteur est-il spectateur ou artiste ?

Chez l'hurluberluConception : Emilie Chabbert & Coppelia Pereira Von Tempspky 
(ENSAP Bordeaux)
Réalisation : MFR de Chargey-les-Gray & l'Académie des Arts Appliquésde Quétigny (21)

Découvrez également : Les écoles participantes