A propos

FESTIVAL DES JARDINS 2017 : HERGE ET TINTIN CÔTE JARDIN

DU 10 JUIN AU 22 OCTOBRE 2017
Président du Festival des jardins : Alain Baraton

affiche-tintinCette année, le Festival des jardins de la Saline royale est inspiré de l’univers des personnages hauts en couleurs des albums de Tintin, comme Rastapopoulos, le professeur Tournesol, le général Alcazar, Tchang, Abdallah, Bianca Castafiore, Rascar Capac ou les Dupondt et le bouillonnant capitaine Haddock. Comme autant de planches de bande dessinée, les jardins invitent le visiteur à être l’acteur de sa propre aventure en se glissant dans les costumes de ces personnalités mythiques pour une immersion totale dans l’œuvre d’Hergé.

La première parcelle du Festival est consacrée à la créativité d’Hergé. Pas après pas, les jardins suivants dévoilent des ambiances inspirées des nombreux personnages des albums de Tintin. Le jardin de Rastapopoulos offre la dualité du personnage public dans l’opulence et la richesse face à l’obscur mafieux symbolisé par des entrepôts remplis d’objets de trafic. Le jardin du professeur Tournesol dévoile l’amour timide qu’il voue à une célèbre cantatrice à travers une palette végétale à dominante blanche teintée de rouge. Après l’amour, vive la révolution prônée par le général Alcazar, dans une ambiance végétale colorée où les masques de carnaval côtoient les pancartes révolutionnaires. Halte aux tumultes révolutionnaires, place à l’amitié profonde qui liait Hergé et son ami Tchang dans un univers aux ambiances asiatiques. Le jardin du jeune polisson Abdallah est un hymne à l’enfance et à ses facéties. Une pause zen dans le jardin d’Erik Borja et l’aventure continue de plus belle pour défier Bianca Castafiore sur le terrain des vocalises au travers de créations acoustiques insolites installées sur scène. L’imagination atteint son paroxysme au moment de prendre la barre et d’affronter les flots sur le vaisseau de l’ancêtre du capitaine Haddock, La Licorne. Certains visiteurs se découvrent ensuite une âme d’enquêteur en partant à la recherche d’indices dans le jardin-labyrinthe des Dupondt, tandis que d’autres se laissent, pour finir, transporter par la magie du temple de Rascar Capac.

Découvrez également : Les jardins 2017


QU’EST-CE QUE LE FESTIVAL DES JARDINS DE LA SALINE ROYALE ?

Inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1982, la Saline Royale d’Arc-et-Senans est le chef-d’œuvre de Claude Nicolas Ledoux (1736-1806), architecte visionnaire du siècle des Lumières.

Elle est plus connue pour son architecture industrielle remarquable que pour ses jardins. Pourtant, dès la première esquisse du plan masse, Claude Nicolas Ledoux intègre des jardins vivriers agrémentés d’alignements pour nourrir les ouvriers. Depuis plus de 15 ans, la Saline Royale a vu renaître ses jardins. Revus au goût du jour, ils apportent une touche contemporaine et de fraîcheur à ce site à la monumentale présence.

Plus qu’un simple festival des jardins, il s’agit d’un ambitieux projet pédagogique qui rassemble de nombreux établissements d’enseignements du CAP au BTS. Cela représente près de 600 élèves de France, Belgique et Suisse fédérés autour d’un projet commun : celui de redonner vie à 12 jardins chaque année.

C’est une vaste équipe pluridisciplinaire composée d’élèves, d’enseignants, de paysagistes, d’artistes et de jardiniers, qui s’attèle chaque année à concevoir et à réaliser ce projet. Terrain d’expérimentation, espace de création, lieu de formation, ce festival est un moment unique de partage de connaissances et de savoir-faire, en prise avec l’histoire d’un site d’exception.

C’est là l’ambition et la singularité du festival des jardins de la Saline Royale.


LE MOT DU PRÉSIDENT DU FESTIVAL DES JARDINS

Alain BaratonL’engouement des français pour le jardin se vérifie chaque jour davantage : pas une ville, pas un village qui n’organise une fois l’an une fête des plantes ou une exposition dans un parc public. Ces manifestations attirent toujours des milliers de curieux qui visitent à cette occasion des sites réputés pour leur beauté ou leur passé. C’est en me rendant à la 15ème  édition du festival des jardins de la Saline royale que j’ai découvert ce haut lieu du patrimoine français. Je dois avouer que ma surprise fut grande quand après avoir apprécié l’architecture du monument je flânais à la tombée du soir dans les jardins illuminés comme par magie. Chaque année, des jardiniers de métier, des architectes, des enseignants et leurs élèves (pas moins de 22 établissements scolaires pour l’édition 2015), des artistes designers, sculpteurs et peintres, contribuent par leurs réflexions et leurs travaux à présenter des jardins qui mériteraient à devenir pérennes. Mais il n’en n’est rien et les installations et les milliers de végétaux quitteront la Saline dès les premiers jours d’automne pour laisser place au printemps suivant à de nouvelles créations. Le thème retenu pour 2016 est la bande dessinée. Quelle belle idée ! Associer le monde des bulles à celui de la chlorophylle ne peut que me réjouir, aussi ai-je accepté d’assumer la présidence du prochain festival. J’ai hâte de rencontrer les jeunes (et les moins jeunes) qui vont, j’en suis convaincu, faire preuve d’imagination, de créativité, de talent.

Alain Baraton – Chef jardinier du Domaine de Versailles


LA SALINE ROYALE

Saline royale vue aérienne

Vue aérienne de la Saline royale

Classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1982, la Saline royale d’Arc et Senans est le chef-d’œuvre de Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806), architecte visionnaire du siècle des Lumières. Elle constitue également un témoignage rare dans l’histoire de l’architecture industrielle.

Manufacture destinée à la production de sel, la Saline Royale a été créée de par la volonté de Louis XV et construite entre 1775 et 1779.

La Saline Royale fonctionnait comme une usine intégrée où vivait presque toute la communauté du travail. Construite en forme d’arc de cercle, elle abritait lieux d’habitation et de production, soit 11 bâtiments en tout : la Maison du Directeur, les Ecuries, les bâtiments des Sels Est et Ouest, les Commis Est et Ouest, les Berniers Est et Ouest, la Tonnellerie, le bâtiment des Gardes et la Maréchalerie.

Rendue obsolète par l’apparition de nouvelles technologies, la Saline Royale a fermé ses portes en 1895. Abandonnée, pillée, endommagée par un incendie en 1918, le Département du Doubs en a fait l’acquisition en 1927 la sauvant ainsi de la ruine. Trois campagnes de restauration successives achevées en 1996, lui redonnèrent son éclat.

Le parti architectural de la Saline royale, son histoire et sa réhabilitation en font un monument unique au monde qui s’ouvre aujourd’hui à tous les publics. Expositions, festival des jardins, concerts, résidences de chercheurs, animations pour les enfants, colloques, expériences innovantes ponctuent chaque saison culturelle.

www.salineroyale.com


LA TABLE DES JARDINS

DSC_1509La Table des Jardins vous propose une cuisine maison, faite à base de produits du terroir et agrémentés de légumes et aromates des jardins. Elle est ouverte en juin, juillet et août 7 jours sur 7 sur les heures d’ouverture du monument et en mai et septembre les week ends et jours fériés.

Contact : reception@salineroyale.com / 03 81 54 45 17