Permaculture #4 – Bilan 2017

Photo 00Alors que la plupart des jardins sont en cours de démontage, les diverses structures inspirées de la permaculture restent en place, l’occasion de faire un bilan des différentes techniques misent en place cette année.

La permaculture est avant tout une philosophie aidant à la conception de notre jardin pour réaliser un potager à la fois productif et respectueux de l’environnement, ce qui nécessite une réflexion globale. Petit tour d’horizon sur l’évolution de nos expériences afin de déterminer ce que nous pouvons conserver et ce qui est à améliorer.

La culture sur buttes

Photo 01Au début de la saison, 4 buttes ont été construites ; une première contenant du bois mort, une deuxième du feuillage type cannes de Provence ou miscanthus, une troisième contenant des rameaux de bois et une quatrième composée uniquement de terre. Chaque butte a ensuite été recouverte de paillage de miscanthus après avoir accueillie des pommes de terre et de l’aneth sur le bas de la pente, des tomates et laitues sur la partie du milieu et enfin des fleurs de zinnia et de soucis au sommet.

A ce jour, nous n’avons pas constaté de grandes différences de rendements d’une butte à l’autre et vis à vis d’un potager classique. Les laitues sont rapidement montées à graines à cause de la sécheresse et les tomates ont eu le mildiou. Les buttes ont du être retravaillées suite à l’arrachage des pommes de terre mais la terre est restée meuble et facile et désherber. A l’avenir, nous n’installeront plus de plantes racines sur ce type de potager car la récolte demande une remise en place trop importante.

Retrouvez la fiche conseils et techniques sur la culture sur buttes ici : Permaculture #2 – Culture sur buttes

La spirale d’aromatique

Photo 02Les plantes ont été réparties sur cet espace selon leur besoin en eau. Ainsi, les plantes de milieux secs comme la lavande, le thym et le romarin ont été placées en haut de la spirale, tandis que celles préférant l’humidité, comme la menthe et la mélisse ont été installées en bas de la pente. Ciboulette, petite pimprenelle, marjolaine, estragon et basilic se sont partagés le reste de la surface. Du BRF a servi de paillage pour maintenir l’humidité.

Réussite esthétique, pratique et écologique ! Toutes les plantes se sont développées avec peu d’arrosages, hormis la petite pimprenelle. La mélisse et la menthe se sont même montrées envahissantes au point de les tailler sévèrement au début du mois d’octobre. De désherbage facile, un couple de lézards s’est même installé entre les pierres ! Par la suite, il est envisagé d’installer un petit point d’eau en bas de pente pour abreuver les pollinisateurs qui viennent butiner les fleurs des aromatiques.

Retrouvez la fiche conseils et techniques sur la spirale d’aromatique ici : Permaculture #1 – Spirale aromatique

La culture sur lasagne

Photo 03Pour la réalisation de la lasagne, le terrain a été désherbé et la surface a ensuite été recouverte par des branches puis des feuilles mortes et des plantes désherbées sur une trentaine de centimètres de haut. Le tout a été recouvert par une couche de quelques centimètres de terreau, et arrosé abondamment. Pour avoir une structure plus esthétique et mieux délimitée, d’anciens rondins de bois de quelques centimètres d’épaisseur ont été répartis autour de la lasagne. Elle a finalement été laissée en repos quelques semaines avant de passer à la plantation de cinq jeunes plants de courges.

En définitive, les courges se sont peu développées sur cette structure, sans doute par manque de place : une densité moyenne de deux courges par mètre carré est beaucoup trop grande. Concernant l’intérêt écologique, quelques lézards ont été observés sur les rondins. De plus, la lasagne est un moyen simple de recycler ses déchets du jardin sans passer par le compost : une bonne partie des déchets des jardins alentours étaient placés directement sur la lasagne. Par la suite, la taille de la lasagne pourrait être augmentée pour améliorer le développement des courges mais aussi pour avoir de plus grandes surfaces servant au recyclage des déchets verts.

Retrouvez la fiche conseils et techniques sur la culture sur lasagne ici : Permaculture #3 – Potager sur lasagne

Toutes ces techniques prometteuses motivent l’équipe à poursuivre dans cette voie. A terme, peut-être la restauration pourra-t-elle profiter d’un potager réalisé entièrement selon les principes de la permaculture ! A suivre à la prochaine saison…

Rédaction et photos : Olympe Einhorn

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s