Le jardin de Rastapopoulos

P1100214

Les étudiants dont le projet sur le personnage de Rastapopoulos a été retenu, sont venus pendant quelques jours pour commencer à mettre en place le jardin.

« Ce jardin s’inspire du personnage de Rastapopoulos. Il s’agit de l’ennemi principal de Tintin. La caractéristique majeure de ce génie du mal réside dans la dualité entre le personnage public, producteur de cinéma et la part obscure, le marchand d’armes, de drogues, d’art et chef d’un réseau de contrebande. Le jardin s’articule donc sur cette opposition. Celle-ci se traduit en termes de spatialité mais aussi d’ambiances et de ressentis. » Voilà comment le jardin de Rastapopoulos a été imaginé par les étudiants en 3ème année de l’École de la Nature et du Paysage, Pauline, Valentin, Kevin, Anatole et Mélina, qui sont passés de la conception du projet à la phase réalisation.

P1100216

La parcelle est piquetée et déjà quelques végétaux vont prendre place.

C’est ainsi que la parcelle a d’abord été piqueté en fonction du projet souhaité. Délimiter les espaces plantés, différencier la zone de bassin et aussi redéfinir quelques dénivelés pour marquer les entrées et sorties du jardin.

Les étudiants ce sont aussi adaptés à la parcelle qui accueille leur projet car certaines structures existantes sont conservées pour l’édition 2017, en lien bien entendu avec leur projet. Cette contrainte a impacté la partie entrepôt du projet qui contient la mare existante et le mur végétal.

Vue d'ambiance Rastapopoulos.jpg

Vue d’ambiance de la partie entrepôt dessinée par les étudiants

P1100223

Plusieurs caisses en bois ont été installées à divers endroits du jardin que les étudiants décrivent de cette façon : « Ces boîtes en bois sont des éléments forts de ce jardin. Elles renvoient en effet aux nombreux voyages que Rastapopoulos a effectué, et évoquent les découvertes, les trafics. »

 

Ensuite le groupe a pu commencer quelques plantations avec les végétaux déjà en stock dans les jauges de la Saline. Ainsi ce sont déjà quelques thyms, romarins, hélichryses, palmiers et figuiers qui sont d’ors et déjà plantés sur la partie méditerranéenne très exposée au soleil alors que hostas et euphorbes ont trouvés leur place à l’ombre des arbres.

Rastapopoulos

Elévation longitudinale du projet des étudiants (à gauche la végétation luxuriante de la partie entrepôt, à droite la végétation méditerranéenne).

D’ici 2 semaines, un groupe d’élève du lycée de Metz viendra terminer le travail commencer par les étudiants concepteurs car cette année, les 2 groupes n’auront pas réussi à concilier leurs agendas pour œuvrer en commun sur ce jardin.

P1100220.JPG

Plantation d’un figuier dans la partie méditerranéenne.

Rédaction et photos : Audrey Cognet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s