Le trésor des chauves-souris

murinaoreillesechancrees

Murin à oreilles échancrées

Blotties dans l’obscurité du grenier du bâtiment des gardes, les chauves-souris attendent la tombée de la nuit pour s’envoler et chasser, laissant derrière elle un heureux trésor qui profitera aux plantes du festival des jardins.

 

grdrhinolophe

Grand rhinolophe

La Saline Royale, haut lieu culturel, a été choisi pour domicile par plusieurs espèces de chiroptères : Murin à oreilles échancrées, Sérotine commune, Pipistrelle commune et le Grand Rhinolophe qui a trouvé l’endroit à son goût puisqu’en 2016, la Saline protège en son sein la plus grande colonie (reproductrice) de France de Grands Rhinolophes, comptant un millier d’individus, comptés par la Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Franche-Comté. La présence d’une colonie de chiroptères dans des combles n’est nullement dérangeante : les chauves-souris ne font aucun dégât et laissent en prime un bien joli cadeau derrière elles : le guano. Il s’agit de leurs déjections, appelées (comme celles des oiseaux marins) guano, d’après le mot quechua « wanu » signifiant, à juste titre, « excrément ». Ces fientes, extrêmement riches en azote, en potassium et même en phosphore sont un véritable trésor pour le jardinier et ses plantes. Engrais naturel de grande qualité, le guano est un fertilisant économique puisqu’efficace à faible dose, agronomique (il booste les rendements agricoles et améliore la qualité du sol) et écologique, pouvant même être utilisé en agriculture biologique. Son inconvénient majeur est qu’il acidifie le sol, mais pour remédier à cela il suffit de le diluer et il est possible de le mélanger à de la chaux éteinte afin d’atténuer cette propriété de l’azote. En revanche ses avantages sont multiples : il convient à tous les types de cultures, améliore l’équilibre minéral et la structure du sol, protège les plantes des champignons et de certaines maladies. Aussi, l’année dernière, les greniers ayant fait l’objet d’une prospection de la CPEPESC, une récolte de guano a été effectuée… Laissant quelques dizaines de kilos de guano à la Saline répandus cette semaine sur les parcelles des futurs jardins du festival 2017. Les excréments de nos sympathiques locataires ailés, sont ainsi utilisés dans les jardins, pour fertiliser les plantes qui attireront les insectes, qui eux-mêmes nourriront les chauves-souris !

Vous pourrez vous en procurer dans la plupart des jardineries, le plus souvent sous forme de poudre ou de granulés à diluer et incorporer dans le sol, pour 4 à 10€ le kilo.

Brouette de guano.jpg

Brouette pleine de guano prêt à être épandu sur les parcelles

 

Télécharger les Faune en fiche des 3 espèces présentes à la Saline ici :faune-en-fiche-2-serotine-commune ; faune-en-fiche-3-murin-a-oreilles-echancrees ;faune-en-fiche-4-grand-rhinolophe

Rédaction de l’article : Elsa Fonteny – Rédaction des Faune en fiche : Olympe Einhorn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s