Dessine-moi un jardin

Dessin Le monde de Claude Ponti

Dessin d’Antoine Bidal du jardin Le monde de Claude Ponti

 

Sous le crayon de couleur ou le traditionnel stylo bille d’Antoine Bidal, les structures, les massifs de fleurs, les arbustes des jardins s’égrènent, donnant naissance aux plans détaillés des quinze parcelles de la Saline Royale.

Dessin A table

Dessin d’Antoine Bidal du jardin A table

 

Voilà trois ans que le jeune Antoine Bidal dessine les jardins du festival de la Saline Royale, à la fois pour aider à les visualiser en amont de leur aménagement et pour illustrer les cartels.

Antoine a d’abord fait un baccalauréat professionnel en aménagement paysager à la Maison Familiale et Rurale de Chargey-les-Grey, en alternance. Cela lui donne lieu de travailler pour l’entreprise Beaulieu Paysage ainsi que pour la ville de Besançon où il œuvre sur le terrain. Mais son talent et sa passion pour le dessin sont vite remarqués et il est ainsi amené à re-décorer les bureaux du pôle espaces verts. C’est ensuite Patrick Percier, alors responsable du Festival des Jardins qui découvre ses aptitudes à la fois pour le jardin et le dessin lors d’un passage à l’oral alors qu’il s’y trouvait en tant que jury, au cours de l’année de terminale d’Antoine. Le jeune dessinateur est donc pris en stage à la Saline Royale où il effectue ensuite son apprentissage en Brevet de Technicien Professionnel en aménagement durant deux ans ? Deux années pendant lesquelles il réalise de nombreux dessins et croquis pour les cartels, le livret jardin ou encore pour la mise en forme de certains plans imprécis ou incomplets envoyés par des écoles.

Dessin PASSAGE

Dessin d’Antoine Bidal du jardin Passage

On croit volontiers Antoine lorsqu’il déclare « avoir toujours dessiné » au vu de son aisance à représenter le réel, mais aussi ce qui n’est pas encore là, ce qu’il doit imaginer à partir des informations qu’on lui donne. Et c’est son expérience du terrain qui nourrit son aptitude à représenter les parcelles : il a conscience des limites du possible, de la réalité du jardin. Et cela permet, réciproquement, de mieux appréhender un jardin paysager dans sa conception.

 

L'homme Bonsai 2

Dessin d’Antoine Bidal du jardin L’homme Bonsaï

Cependant, pour Antoine, le dessin est avant tout une histoire de passion, et sous son crayon, c’est autant de jardins, de plantes, d’arbres que de personnages ou d’histoires aux univers de fantastique ou de science-fiction qui émergent et fleurissent sous son trait. Aujourd’hui travaillant pour la communauté de communes de Jura Nord à Dampierre, il est cependant appelé une nouvelle fois pour la réalisation des croquis des jardins du Festival 2016 dont le thème de la bande-dessinée ne dénote pas avec ses inspirations et son talent !

Vous pourrez donc admirer ses travaux sur les cartels de la plupart des jardins de cette 16ème édition.

Rédaction : Elsa Fonteny

Dessin La couleur de l'air

Dessin d’Antoine Bidal du jardin La couleur de l’air

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s