La pluie n’empêche pas la « Marche du temps » !

GroupeLycéedeMetz.JPGDu 9 au 13 mai la Saline Royale accueillait les quatorze élèves du lycée de Courcelles Chaussy et leur deux professeurs, afin d’ouvrir La Marche du Temps.

Cette classe de CAP Jardinier Paysagiste est venue de Metz pour réaliser le jardin La Marche du Temps, inspiré de la bande-dessiné La Quête de l’oiseau du temps, de Régis Loisel. Pour ces élèves de 15 à 16 ans, le travail en amont a été basé sur la présentation de la Saline Royale afin qu’ils s’imprègnent du passé du lieu et de son devenir, avec le Festival des Jardins. Il est donc question de les sensibiliser à un contexte particulier : celui de l’éphémère, du jardin créé pour ne pas durer, mais respectant un thème, nouveau chaque année. Les élèves ont aussi bénéficié d’une introduction aux différents corps de métiers, exerçant dans l’équipe des jardins de la Saline, ainsi que d’une visualisation des projets réalisés lors des éditions précédentes du festival. Ainsi, la préparation, sous forme, donc, de prise d’informations leur a permis de se familiariser avec le lieu et les travaux à y effectuer.

Durant cette semaine pluvieuse de mai, ils ont pu réaliser diverses tâches, dont les plantations, un bassin, un platelage, une clôture, un socle en chaux, une cabane et même de la taille de pierre. C’est ainsi une découverte de techniques et de matières, souvent axée sur la récupération : plantes de l’année précédente réutilisées, une ancienne clôture a fourni les piquets d’acacia pour le platelage… Mais la grande révélation aura été celle de l’atelier de taille de pierre, en compagnie de Guillaume Duc, artiste présent sur le Festival. Les élèves ont pu approcher un réel savoir-faire et… s’en servir ! En effet, la pierre taillée au centre du jardin est leur œuvre, dont ils sont très fiers et bien satisfaits. Et ils ont raison : en cinq jours ils ont, semble-t-il, fait sortir un jardin de terre sur cette parcelle complètement nue lors de leur arrivée. Toute la magie est là : créer, ensemble, un univers de toutes pièces, malgré une météo calamiteuse, dans une telle synergie de travail que le groupe s’en retrouve plus soudé. Les jeunes gens apprennent à se connaître différemment, promettant une seconde année de CAP d’autant plus riche d’expériences et d’émotions.

Une réflexion sur “La pluie n’empêche pas la « Marche du temps » !

  1. Pingback: Un petit tour par la carrière de Comblanchien | Festival des jardins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s