L’homme Bonsaï

EF_HommeBonsaïDurant les journées du 5 au 7 avril 2016, les élèves des classes de Bac professionnel Agencement et ceux du BTS Design d’espace du Lycée Ledoux de Besançon étaient présents entre les murs de la Saline royale, afin de réaliser leur jardin.

Dans le cadre de la 16ème édition du Festival des jardins (ayant pour thématique la bande-dessinée), ils ont choisi de s’inspirer de l’album de Fred Bernard – L’homme Bonsaï, sorte de conte philosophique qui souligne notamment le rapport de l’homme avec la nature. Au niveau de la conception, les élèves du BTS Design d’espace sont aiguillés par les professeurs, qui profitent de ce projet pour aborder certaines données pédagogiques venant enrichir à la fois leur réflexion et leur parcours scolaire. C’est à l’issue de ce travail de groupe que nait l’idée de cette structure géante semi-circulaire représentant le crâne coupé en deux de l’homme Bonsaï, évoquant la dichotomie de ses peurs et de ses envies, de ses états d’âme néfastes et bénéfiques. Le thème de la bande-dessinée a réellement séduit aussi bien les professeurs que les élèves, qui leur permet de travailler l’univers du végétal, en y intégrant un objet d’art, pièce maîtresse du jardin qui sert le propos de l’histoire de Fred Bernard et questionne le visiteur cheminant à travers la tête du personnage.

Mais après le rêve et les croquis, c’est aussi sur le terrain que les idées pleuvent afin de contrer un temps pluvieux et un sol boueux. C’est alors un vrai échange de compétences qui se met – naturellement – en place entre les professeurs, les élèves de BTS et ceux de Bac Pro ainsi que l’équipe des jardins. « Ceux qui pensent » et « ceux qui font » voient la limite de leurs rôles s’amenuiser, disparaitre au fur et à mesure qu’ils réfléchissent et œuvrent de concert, la tête bien sur les épaules, autour du crâne sortant de terre. Chaque contrainte devient un prétexte à réflexion, et la solution étoffe le concept. le travail de terrain est aussi éthique que pédagogique : il s’agit de comprendre la force de complémentarité de chaque métier pour accéder à une même fin : mettre en forme l’imaginaire. Alors, comme le dit Louis Kahn, architecte américain prêtant notamment une grande importance à la vie communautaire : « La Nature, la nature physique est mesurable. Le sentiment et le rêve n’ont pas de mesure, pas de langage et le rêve de chacun est singulier. »

DSC_0983.JPG

Conception et réalisation du jardin « L’homme Bonsaï » : Lycée Claude Nicolas Ledoux

Retrouvez l’ensemble des jardins de l’édition 2016 ici

Rédaction et photographies : Elsa Fonteny

Une réflexion sur “L’homme Bonsaï

  1. Pingback: Niwaki – Arbre de jardin | Festival des jardins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s